Litige lié à la modification du contrat de travail

Litige lié à la modification du contrat de travail

Marion Ravut

L'employeur peut changer librement les conditions de travail du salarié Mais lorsqu’il souhaite modifier les droits et les obligations prévus dans le contrat de travail, il doit respecter certaines conditions, notamment l’accord du salarié Dès lors, quels sont vos droits en cas de violation des règles ? Quels sont les recours possibles ? Justice Express vous informe.

Qu’est-que la modification du contrat de travail ?

La modification du contrat de travail est une modification qui porte sur les éléments essentiels du contrat. Selon la jurisprudence, cette modification pourra alors porter sur :

  • Une mutation dans un secteur géographique éloigné.

Outre cela, la modification des clauses de mobilité, de non-concurrence, celles déterminant la durée du préavis ou encore une durée de garantie de l’emploi est considérée comme une modification du contrat de travail. 

Ainsi, les légers aménagements tels que le changement des horaires ou d'une zone de mobilité? constitue une modification des conditions de travail et non du contrat de travail.

Dans le cas d’une modification des conditions de travail, vous ne pouvez pas vous y opposer. Un refus constituera une faute qui pourra justifier une procédure de licenciement.

Modification du contrat de travail : que dit la loi ?

D’après l’article L1222-6 du code de travail, si l’employeur modifie un élément essentiel du contrat de travail, il doit informer le salarié par lettre recommandée avec avis de réception. Ainsi, toute modification du contrat de travail sera effective qu’avec votre accord.

À compter de la réception, vous disposerez d’un mois pour refuser la proposition. Par principe, l’absence de réponse de votre part, passé ce délai, ne vaudra pas acceptation, sauf dans le cas où la modification à une cause économique.

L'acceptation expresse est manifestée par la signature d'un avenant au contrat. À défaut, il appartient à votre employeur d’apporter la preuve de votre acceptation (chambre sociale du 14 janvier 1988).

Dans le cas où vous refusez les modifications proposées par l'employeur, trois situations peuvent se produire :

  •  Soit votre employeur renonce aux modifications et vous continuez votre contrat aux conditions initiales ;
  •  Soit il engage une procédure de licenciement à votre encontre en justifiant le licenciement par le motif à l'origine de la modification ;
  • Soit il impose la modification du contrat de travail, auquel cas vous pouvez demander la poursuite de votre contrat aux conditions initiales ou en demander la résiliation judiciaire, qui prendra la forme d’un licenciement sans cause réelle ou sérieuse.

La modification du contrat de travail doit être justifiée. À défaut, le salarié licencié peut prétendre à des dommages et intérêts pour "licenciement abusif" (articles L.1235-3 et L.1235-5 du code de travail). 

Que pouvez-vous reclamer à votre employeur ?

Dans le cas où vous seriez contraint de procéder à une résiliation judiciaire, votre employeur devra nécessairement vous verser :

  • Des indemnités ;
  • Des dommages-intérêts.

En cas de modification abusive, qui s'est faite sans votre accord ou sans vous laisser un délai de réflexion, faites une contestation avec Justice Express.

Quels sont vos recours ? 

Votre employeur a violé une ou les dispositions légales que nous venons de voir ? Vos droits n’ont pas été respectés ? Vous pouvez avec Justice Express :

  •  Tenter un recours amiable. La mise en demeure de Justice Express vous permet d'adresser une lettre de mise en demeure recommandée à votre employeur pour lui rappeler ses obligations. Vous pouvez vous-même effectuer cette démarche par l’utilisation notre formulaire en ligne ou faire appel au service d’un huissier. Tout se fait entièrement en ligne et dans le respect des dispositions du code de procédure civile.

Si vous ne parvenez toujours pas à arriver à vos fins à travers cette phase amiable à l’issue de 8 jours,

  •  Faire une assignation en justice. Justice Express vous permet de faire valoir vos droits devant le conseil des prud’hommes compétent. Avec notre plateforme, la démarche est simple et la constitution de votre dossier est conforme aux dispositions légales. Vous n’avez pas besoin d’avocat et surtout vous êtes remboursé en cas d’insatisfaction.

N’attendez plus, faites confiance à notre expertise.

Nos fiches pratiques sur le même sujet
Covid-19 : refus du télétravail par l’employeur 
Litige employeur
Covid-19 : refus du télétravail par l’employeur 
Le télétravail était encore très peu pratiqué avant la propagation rapide de la Covid-19. Face à cette pandémie mondiale, pour limiter la propagation du virus, le télétravail s’est rapidement norma...
Heures supplémentaires non payées
Litige employeur
Heures supplémentaires non payées
Un  salarié non cadre, qui est au 35 heures hebdomadaires, peut travailler plus que la durée  légale (aussi prévue dans son contrat de travail) lorsque son employeur le lui demande. Mais,...
Rupture promesse d’embauche : quelles conséquences ?
Litige employeur
Rupture promesse d’embauche : quelles conséquences ?
Parfois un contrat de travail ne peut être signé immédiatement, que ce soit pour des raisons administratives ou autres, il est alors possible de faire une promesse d’embauche. La promesse d’embauch...
Litige lié une rupture conventionnelle
Litige employeur
Litige lié une rupture conventionnelle
Depuis une décision de la chambre sociale de la Cour de Cassation du 15 octobre 2014, la rupture conventionnelle du contrat de travail est devenue la seule modalité possible de rupture dudit contra...
Clause de non concurrence abusive : comment la contester ?
Litige employeur
Clause de non concurrence abusive : comment la contester ?
Au sein de nombreux contrats de travail, l’employeur prévoit une clause de non-concurrence. Cette clause interdit d’aller exercer des fonctions similaires à celles de son ancien emploi, après la ru...
Refus de rupture conventionnelle : le guide
Litige employeur
Refus de rupture conventionnelle : le guide
Une rupture conventionnelle peut être refusée par les deux parties au contrat de travail : l’employeur et le salarié. Néanmoins, dans la plupart des cas, ce sont les salariés qui font une demande d...
Licenciement pour faute lourde et indemnités
Litige employeur
Licenciement pour faute lourde et indemnités
Vous êtes salarié et votre entreprise envisage d'enclencher à votre égard une procédure de licenciement pour faute lourde ? Ou bien vous êtes employeur et vous envisagez d'enclencher une pr...
Licenciement pour insuffisance professionnelle
Litige employeur
Licenciement pour insuffisance professionnelle
Votre employeur vous a indiqué qu’il souhaitait vous licencier pour insuffisance professionnelle ? Vous souhaitez savoir quelle est la procédure à suivre et quels sont vos droits ?   On v...
Réglez votre litige