Surbooking: Les excuses d’United Airlines après l’expulsion d’un passager – Le blog Justice Express

« Surbooking: Les excuses d’United Airlines après l’expulsion d’un passager »

Après l’incident survenu le lundi 10 avril aux Etats-Unis, la compagnie aérienne se résout à présenter ses excuses aux passagers et s’explique sur les règles en matière de surbooking.

 

Qu’est ce que le surbooking : Justice Express vous informe

 

Le surbooking est une technique commerciale utilisée par les compagnies aériennes consistant à vendre plus de siège que n’en contient l’appareil.

Ce droit que détient la compagnie aérienne est énoncé dans les conditions générales, qu’on accepte bien souvent sans vraiment y prêter attention.

 

Quelles conséquences pour les passagers ?

 

Une fois à bord, vous devez suivre les ordres du personnel de bord. Ainsi, la compagnie peut refuser de vous embarquer même si vous êtes munis d’un billet d’avion. Plus loin encore, vous débarquer manu militari, ce qui fut le cas de la compagnie United Airlines.

 

Quels droits pour les passagers ? Justice Express vous accompagne

 

S’il n’y a pas suffisamment de volontaire pour quitter l’avion, les compagnies aériennes américaines peuvent vous contraindre à débarquer en échange d’un dédommagement. Aussi, le transporteur se doit de présenter aux passagers les règles d’indemnisations et d’assistances applicables. C’est ce que s’est engagé à faire United Airlines le 30 avril 2017.

En France, le règlement européen du 11 février 2004 (261/2004) dispose que tout passager refusé pour surbooking, a le droit d’être indemnisé.

Pour faciliter votre démarche, Justice Express vous guide si vous souhaitez :

–       Une indemnisation immédiate

–       Le remboursement du prix du billet

1ère étape : mettre en demeure la compagnie aérienne. Il s’agit d’une tentative de résolution du litige à l’amiable. Vous pouvez directement commencer la procédure en ligne sur notre plateforme www.justice-express.com. Avec cette mise en demeure, envoyez toutes les pièces que vous jugerez utiles (frais d’hébergement, de restaurations, de déplacement dus au surbooking, billets d’avions, attestation de la compagnie confirmant le surbooking…etc) mais n’oubliez pas de conserver des copies, notamment des courriers que vous envoyez ainsi que des éventuelles réponses. Cette mise en demeure permet d’obtenir gain de cause dans 50% des cas.

En cas d’absence de réponse de votre compagnie sous 15 jours :

2ème étape : saisine du juge d’instance si votre litige est inférieur à 4000 euros. Notre plateforme détermine quel est le tribunal compétent pour votre litige et la constitution de votre dossier est simplifiée par l’utilisation de notre formulaire. Le juge pourra, si vous avez subi un préjudice, y compris moral, autre que le préjudice financier résultant de la non prise en charge par le transporteur de vos frais et de l’assistance dont vous aviez droit, vous accorder des dommages et intérêts jusqu’à 4000 €. Vous n’avez pas besoin d’un avocat

Réglez vos litiges en quelques clics !

Vous ne payez que si vous gagnez !*

Démarrer une procédure

* Pour l’achat d’une procédure judiciaire et sous réserve que vous ayez effectué la procédure amiable via justice-express,
remboursement du montant payé pour la procédure judiciaire déduction faite d’un forfait de 9 euros correspondant aux frais postaux et à la signature électronique.

Voir Conditions générales de vente pour en savoir plus.

BESOIN D'AIDE ?

Contactez un de nos experts juridiques au 01 76 34 02 88

FacebookTwitterLinkedIn